Titre professionnel ECSR

/Titre professionnel ECSR
Titre professionnel ECSR2018-09-12T21:04:20+00:00

Devenir enseignant de la conduite et de la sécurité routière

LE TITRE PROFESSIONNEL E.C.S.R.

Diplôme de niveau III, enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (R.N.C.P.), il s’agit d’une certification professionnelle délivrée, au nom de l’État, par le ministère chargé de l’Emploi.

  • Code NSF : 311u – Conduite des véhicules, conduite des engins de manutention et de levage.

  • Code ROME : K2110.

  • Formacode : 31802.

Ce titre est composé de deux activités types (CCP) qui valident les compétences liées à l’activité professionnelle constitutive du TP et attestent que le candidat est opérationnel sur un champ délimité de l’emploi :

  • former des apprenants conducteurs par des actions individuelles et collectives, dans le respect des cadres réglementaires en vigueur (CCP1) ;

  • sensibiliser l’ensemble des usagers de la route à l’adoption de comportements sûrs et respectueux de l’environnement (CCP2).

MODALITÉS D’ACCÈS

Tout candidat au titre professionnel E.C.S.R. doit avoir suivi une formation dans un centre agréé en Préfecture.

Trois possibilités de parcours :

Accès direct en parcours continu : ce parcours est le plus rapide pour accéder au titre.

Il comprend :

  • 910 heures de formation en continu en centre de formation agréé (cours théoriques et pratiques visant à l’acquisition des compétences professionnelles pour la validation des deux C.C.P.).

  • 280 heures de stage en entreprise.

Accès direct en parcours discontinu (formation en alternance avec contrat de professionnalisation) : ce parcours est structuré en blocs de compétences capitalisables (C.C.P. 1 et C.C.P. 2). La validation des deux C.C.P. est dissociée dans le temps :

  • 910 heures de formation en centre agréé réalisables sur une période comprise entre 16 et 24 mois. Après validation d’un premier C.C.P., le candidat doit faire une demande d’Autorisation Temporaire et Restrictive d’Enseigner (A.T.R.E.) auprès de la Préfecture afin d’exercer pour une durée d’un an maximum (non renouvelable), et sous tutelle, en tant qu’enseignant de la conduite et de la sécurité routière. La deuxième partie du parcours est donc partagée entre les périodes de formation en centre et les périodes sous tutelle en entreprise. Lorsque les deux C.C.P. sont acquis, le candidat passe un entretien final.

Accès par la Validation des Acquis de l’Expérience (V.A.E.) : cette voie est ouverte aux personnes ayant déjà exercé tout ou partie des activités mentionnées dans le référentiel emploi, activité et compétences (REAC). Le candidat doit justifier, en tant que salarié ou bénévole, d’une expérience professionnelle d’une année (continue ou non) en rapport direct avec le titre visé.

La demande de V.A.E. doit être adressée à l’Unité Territoriale de la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE) du lieu du domicile du candidat.

La notification de recevabilité délivrée dans un délai maximum de 2 mois permet au candidat de s’inscrire à une session de validation du titre.

Lors de cette session, le candidat est évalué par un jury de professionnels sur la base des éléments suivants :

  • un Dossier Professionnel (D.P.) qui décrit, par activité type en lien avec le titre visé, sa propre pratique professionnelle valorisant ainsi les compétences acquises,

  • une mise en situation professionnelle ou la présentation d’un projet réalisé en amont de la session, complétée le cas échéant par un entretien technique, un questionnaire professionnel, un questionnement à partir de productions,

  • un entretien avec le jury.

La V.A.E. permet ainsi aux enseignants de la conduite titulaires du BEPECASER de revaloriser leur statut.

CONDITIONS DE CANDIDATURE À L’EXAMEN

  • Être titulaire du permis de conduire de la catégorie B en cours de validité et dont le délai probatoire fixé à l’article L. 223-1 est expiré ;

  • Être âgé d’au moins vingt ans ;

  • Remplir les conditions d’aptitude physique, cognitive et sensorielle requises pour l’obtention du permis de conduire des catégories C1, C, D1, D, C1E, CE, D1E et DE dont les modalités sont fixées par arrêté du ministre chargé de la sécurité routière (1) ;

  • Pour le parcours de formation par validation des acquis de l’expérience (VAE) : justifier, en tant que salarié ou bénévole, d’une expérience professionnelle d’une année en rapport direct avec le titre visé. Les enseignants de la conduite titulaires du BEPECASER peuvent par ce biais revaloriser leur statut.

(1) Il est fortement conseillé de se renseigner auprès des services préfectoraux sur les incapacités physiques incompatibles avec l’exercice de la profession.

Ce site utilise des cookies et des services tiers Politque de confidentialité J'accepte